En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › ACTUALITÉ

Chirurgie de la cheville : faire repousser l’os

Press Tv News - Acteurs de Santé Tv - jeudi 2 décembre 2021
par Gaël de Vaumas & Stéphanie Chevrel

Le Dr Christophe Cermolacce, secrétaire général de l’Association nationale de la chirurgie de la cheville sportive (ANCIS) est chirurgien orthopédique, spécialiste de la cheville à Paris et Marseille. Ce matin, il entre au bloc opératoire pour opérer une patiente d’une cinquantaine d’années qui fait beaucoup de jogging. Elle souffre, à l’appui, notamment sous la quatrième et la troisième tête métatarsienne. Ces douleurs fréquentes l’empêchent de courir plusieurs fois par semaine.

Une chirurgie extrêmement simple
«  La chirurgie consiste aujourd’hui à faire un petit trou sur le dessus du pied et y introduire une petite fraise qui va nous permettre de désépaissir les têtes métatarsiennes et de débloquer le nerf et les hyper-appuis. L’intervention a lieu sous anesthésie locale, seule la sensibilité est endormie. La patiente peut bouger l’orteil, ce qui nous permet d’ajuster le geste opératoire. Elle sort du bloc réveillée puisqu’elle n’a jamais dormi et va passer quelques minutes en salle de réveil, le temps de faire une radiographie postopératoire avec laquelle elle repartira le jour même. Cette chirurgie qui dure quelques minutes nécessite ensuite un temps de consolidation osseuse et de rééducation. On obtient des résultats surprenants en peu de temps. »

Reprendre une activité sportive quelques mois plus tard
« Quel que soit le type de chirurgie que nous proposons aujourd’hui, les patients peuvent globalement reprendre une vie normale, c’est à dire marcher ou conduire, au bout de deux à trois mois en fonction de la chirurgie. Pour la reprise d’une activité physique ou sportive, toutes les articulations doivent être libérées et les patients doivent avoir repris confiance dans leur articulation. Il faut compter un mois par 10 ans d’âge : quelqu’un qui a 40 ans mettra à peu près toujours quatre mois pour récupérer alors qu’un jeune récupèrera en deux mois. »

Des interventions chirurgicales de plus en plus techniques
« Les opérations de la cheville les plus usuelles sont la plupart du temps des instabilités de cheville ou ligamentoplasties. Très fréquentes chez les sportifs, il s’agit de reconstruire les ligaments de la cheville. La seconde chirurgie la plus importante de la cheville consiste à réparer l’arthrose qui bloque certaines articulations. En effet, les entorses à répétition se terminent inéluctablement, une vingtaine d’années plus tard, par de l’arthrose. Les interventions chirurgicales sont de plus en plus techniques : nous pouvons, par exemple, préparer une intervention sur ordinateur avec des systèmes de coupe qui nous permettent d’aller plus vite pour reconstruire un pied. Nous pouvons aussi faire des planifications préopératoires très utiles lors de chirurgies complexes de la cheville qui nécessitent de nombreux gestes durant la même intervention. »

Nous arrivons à faire repousser l’os
« Les interventions les plus innovantes concernent les reconstructions osseuses faites à l’aide de cellules souches et des PRP (Plasma Riche en Plaquettes ou facteurs de croissance). Réalisées depuis longtemps chez le sportif, elles sont utilisées en France depuis 2010 au niveau des injections tendineuses et aujourd’hui, en intra-osseux. Nous arrivons à faire repousser l’os dans de petites zones et avec des techniques mini invasives. »

Téléconsultations et ambulatoire boostées par l’épidémie de Covid-19
« Pendant cette période compliquée, notamment pendant les confinements, nous avons beaucoup développé nos téléconsultations auprès des personnes les plus âgées qui ne pouvaient se déplacer et pour suivre des patients opérés qu’on ne pouvait plus revoir. Les techniques anesthésiques ont aussi énormément évolué de façon à ce que les patients ne restent pas hospitalisés, là encore pour éviter le problème du Covid-19. Alors certes, un test PCR est demandé systématiquement à tous les patients avant une intervention chirurgicale, mais quasiment 100% d’entre eux sont opérés en ambulatoire. Cette avancée a été poussée par la pandémie. »
 
Un site pour tout savoir sur la chirurgie du pied et de la cheville
L’Association ANCIS a développé avec la rédaction d’Acteurs de santé Tv un site Internet dans le but d'informer les professionnels et le grand public sur tout ce qui touche à la chirurgie de la cheville des sportifs occasionnels et de haut niveau. « 12.000 personnes ont consulté le site Internet cette année et les interviews et reportages vidéo ont été visionnés plus de 400 000 fois. Quand on a des pathologies compliquées, on fait son cheminement. Les patients sont très demandeurs d’information. L’un de mes patients avait, par exemple, visionné toutes les vidéos du site ! Ca lui a donné confiance. Notre site est certifié par la Fondation Health On the Net (HON) qui sensibilise à la vigilance en matière d'informations santé sur Internet. C’est très important pour les patients d’avoir accès à une information validée et fiable. Personnellement, je trouve fantastique de pouvoir partager mon expérience et très satisfaisant que les gens soient davantage au courant de ce que nous faisons ! »
 
Lachevilledusportif.com est un site développé par l’association ANCIS dont l’objet est la formation des professionnels en matière de traitement des douleurs et traumatismes de la cheville, du pied et des membres inférieurs ; la participation aux programmes de recherche dans la chirurgie du pied et de la cheville et à ses applications pratiques en chirurgie orthopédique et plastique ; et l’information du grand public #sportsante #chevillesport #chirurgiedelacheville #chirurgiedupied #chevillesportive

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « ACTUALITÉ »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 73 millions de vidéos vues, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2022 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact