En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › L'INVITÉ DU MOIS

Le bon docteur

Press Tv News - Acteurs de Santé - samedi 14 mai 2016 - Mis à jour le 12 juillet 2016
par Gaël de Vaumas

Il termine toutes ses phrases par un grand sourire. Installé en Touraine depuis plusieurs décennies, il revendique son statut de médecin de campagne dans une commune de quelques 1 700 habitants. Il est salué par tous les commerçants. Ajoutez à cela la lumière de la Touraine et vous êtes -presque- au Paradis ! 

Le premier département de médecine générale en France
Après des études à la faculté de Tours,« je me suis installé en campagne. J’étais attiré par la vraie médecine en milieu rural. Je me suis vite aperçu que ce que j'avais appris à la faculté ne m’était pas utile dans ma pratique de médecin généraliste. Il fallait que je réapprenne mon métier. Je me suis donc beaucoup impliqué dans la formation continue avec l’’UNAFORMEC, l’Union Nationale des Associations de Formation Médicale et d'Evaluation Continues. Le doyen de la faculté de Tours m'a demandé de participer à l'enseignement de la médecine générale et nous avons ainsi créé le premier département de médecine générale en France. Cela m'a permis de conceptualiser en même temps à la fois la médecine générale et son enseignement. » 

Membre de la commission de l’AMM
Le docteur François Liard est modeste. Quand on lui demande de préciser son parcours, il avoue : « en même temps pendant 20 ans, j’ai été membre de la commission de l’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), j'ai eu la chance à l’époque de présider le groupe de travail sur les médicaments de prescription facultative à l’AFSAPS. J'ai beaucoup appris sur ce que pouvaient être l'automédication et la communication avec les patients. »

« Cela fait plus de 30 ans que je suis installé dans mon village. J’ai ainsi vu beaucoup évoluer beaucoup la médecine générale : c’était 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. On assurait la permanence des soins, les urgences, absolument tout ! J'étais et je suis encore médecin sapeur-pompier. On faisait à cette époque toute la médecine de premiers secours, la médecine d’urgence et de proximité. »

Les diplômés sont des femmes avec d'autres aspirations
« Actuellement, 60% et bientôt 75 % des diplômés sont des femmes avec d'autres aspirations. Elles veulent, légitimement me semble-t-il, pouvoir concilier une vie de famille et une vie de médecin. C'est vrai que nous les « vieux médecins », nous avions peut-être la notion du sacerdoce en acceptant de sacrifier une partie de notre vie de famille pour notre métier. Les jeunes veulent concilier les deux. il s'agit d'une évolution légitime, il faut que nous puissions organiser ça », reconnaît-il. « L'avantage des maisons de santé, c'est entre autre la possibilité d'y travailler à mi-temps. Jusqu'ici un exercice à mi-temps, c'était des recettes à mi-temps mais des charges et des frais à plein temps ! », relève-t-il malicieux.

Une dynamique entre les différents professionnels de santé
Rendu possible par la loi HPST (Hôpital Patients Santé Territoires), l’exercice pluri-professionnel, la délégation de tâches permet une dynamique entre les différents professionnels de santé « qui est extrêmement intéressante ! Aujourd’hui, avec Internet et les réseaux sociaux tout le monde peux avoir une information sur tout !

Prendre son pouls pour prévenir un AVC
France AVC, la Société Française Neuro-Vasculaire et la Fondation Coeur et Artères, en partenariat avec Bayer, invitent les Français à prendre leur pouls pour détecter une éventuelle fibrillation atriale (FA) à travers une campagne à laquelle il participe, réalisée à l’occasion de la Journée Européenne de l’AVC, le 14 mai : « La prise de pouls : un geste simple qui peux sauver la vie ». « Bref, cela m'embête drôlement de vieillir parce qu'il y a un avenir extraordinaire dans mon métier ! »

Gaël de Vaumas

Pour voir plus d'interviews en vidéo : www.acteursdesante.fr

Volet perso

Pour la musique ? « Ça dépend des moments, musique classique et jazz à l'apéro »!
Pour la lecture ? « Revues pro parce que je suis un curieux et que j'aime apprendre »!
Votre drogue favorite ? « Le chocolat »!
La réincarnation ? « Un animal avec une vie sympathique, un éléphant ! J'aime bien ces petites bêtes-là »!
Pour illustrer un billet de banque ?« Personne ! Je pense que le fonctionnement en groupe est plus important que les gens »!
Si Dieu existe ? « J'espère qu’il me dira : quel est votre classement au golf ? Quand est-ce qu'on joue ?

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « L'INVITÉ DU MOIS »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 60 millions de vidéos vues, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2019 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact