En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › SANTÉ

Vaincre le cancer ! L'invitée du mois Suzette Delaloge 

Press Tv News - Acteurs de Santé - lundi 16 janvier 2017 - Mis à jour le 14 novembre 2017
par Gaël de Vaumas

Élève brillante, très en avance sur ses études, elle raconte : « J’ai toujours voulu être cancérologue, je ne sais pas pourquoi mais je crois que cette idée m’est venue dès l’adolescence ». Après son internat, Suzette Delaloge voyage un peu partout dans le monde et passe quelque temps Outre-Atlantique. « Et puis, je suis venue m’installer en région parisienne, il y a maintenant plus de 15 ans. » Cancérologue, Chef de service depuis une dizaine d’années, aujourd’hui, elle exerce à Gustave Roussy. « J’aime à la fois mon rôle et l’ambiance de travail. C’est une chance dans notre activité de vivre et participer activement à la recherche et à l’innovation. » 

La cancérologie évolue tellement rapidement
« Cette médecine évolue tellement rapidement que je n'ai vraiment pas le temps de m'ennuyer », constate-t-elle. « Pourtant, on avait imaginé dans les années 80 que le cancer serait une affaire résolue avant l’an 2000. Malgré une recherche qui avance de façon remarquable, ce n’est malheureusement pas du tout le cas. Heureusement, ce milieu est très évolutif et très stimulant. La bienveillance et l’humain animent toutes les personnes que je côtoie. C’est franchement un bonheur quotidien », avoue-t-elle avec le sourire.

Les systèmes de soins de plus en plus intelligents
« Dans cette médecine, ce qui est intéressant c’est d’être très proche des patients. Bien sûr, de proposer des traitements et des services, mais aussi des innovations qui vont les guérir plus vite et mieux. Aujourd’hui, les traitements sont beaucoup plus simples et les systèmes de soins de plus en plus intelligents. Les objectifs sont très clairs : tout faire pour que les patients et patientes soient moins angoissés, notamment en réduisant le temps d’attente, avec des soins plus rapides, le tout avec moins de douleurs et de souffrances, qu’elles soient physiques ou psychologiques », précise-t-elle. 

Un diagnostic en un jour
« Un jour, avec mes collègues, nous nous sommes mis autour d’une table avec l’idée de réduire la période du diagnostic de 3 semaines à une journée ! Certains nous ont regardé avec un air très dubitatif et pourtant aujourd’hui, cela fonctionne » ! Et de confirmer : « Ce n’est pas une journée simple, mais c’est une journée qui se passe bien ! Il ne faut pas se tromper, la cancérologie est un domaine extrêmement varié avec des formes et des mutations constantes. La biologie et l’analyse complète du génome humain va-t-elle être utile aux patients atteints de cancer ? C’est une vraie question. Si ça fonctionne, c’est génial ! Mais si c’est un échec, il faudra repartir sur de nouvelles recherches et études. 

 Des choix sociétaux
« Par ailleurs, nous devons faire face à une problématique de ressources en santé, c’est une vraie question, pas seulement chez nous, mais dans le monde entier. C’est très difficile de savoir aujourd’hui que l’on traite des personnes dans des pays occidentaux avec des moyens majeurs et que dans d’autres pays, l’espérance de vie reste toujours à à 45 ans », déplore-t-elle.  La médecine au fur et à mesure du temps se complexifie. Nous observons beaucoup « de petits cancers » , cancers que l’on croyait unique.  En fait, il y a de multiples cancers avec souvent des anomalies génétiques différentes. « Nous devons développer l’innovation avec de nouvelles molécules pour soigner tel ou tel cancer de façon ciblée. Mais, il s’agit là de choix sociétaux. Jusqu’à quel âge veut-on vivre ? comment veut-on vivre et à quel prix ? Nous avons une autre mission qui est d’accompagner l’évolution globale de la société, dans une société très technologique, parfois moins humaine et qui ne se pose pas toujours les bonnes questions. Tout cela nous dépasse très largement. » De toute façon, nous professionnels de santé, nous ne lâcherons pas ! Nous voulons vaincre le cancer » déclare-t-elle déterminée. 

Gaël de Vaumas

 

 

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « SANTÉ »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 60 millions de vidéos vues, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2019 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact