En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › ACTUALITÉ

L'infection à Helicobacter pylori, un problème de santé publique

Mayoly Spindler - mardi 6 novembre 2018
par Service de presse - Information presse

La vidéo propose un extrait du congrès XXXIst International Workshop on Helicobacter & Microbiota in Inflammation and Cancer » à Kaunas (Lituanie)
 
Une étude de coût-efficacité a été menée par Mayoly Spindler en Espagne pour comparer différentes stratégies de diagnostic et de prise en charge de l'infection à Helicobacter pylori et identifier la meilleure stratégie coût-efficacité dans la prise en charge des patients infectés par Hp.
 
Près de 60% de la population mondiale est touchée (4,4 milliards d'individus) par l'infection à Helicobacter pylori (Hp) ; 90% des ulcères gastroduodénaux sont attribués à une infection à Hp et plus de 80% des cancers gastriques sont associés à une infection à Hp, une bactérie qui peut coloniser l'estomac.
 
Éréradiquer la bactérie
Dans de nombreux cas, l’infection à Hp reste asymptomatique, même si elle s’accompagne de lésions inflammatoires (gastrites chroniques). On estime que 6 à 10% des malades infectés développeront un ulcère gastro-duodénal et que 1% développera un cancer gastrique après plusieurs décennies. On dénombre 4 400 décès et 6 500 nouveaux cas par an en France. La recherche dune infection à Hp est indiquée si un membre de sa famille a un cancer de l’estomac - sérologie ou test respiratoire. Le traitement doit être contrôlé pour s’assurer de l’éradication de la bactérie.
 
Les premiers résultats ont été présentés par le Dr Adrian McNicholl (Unité de gastroentérologie, Hôpital Universitaire de La Princesa, Madrid, Espagne et coordinateur scientifique du registre européen des Hp) au « XXXIst International Workshop on Helicobacter & Microbiota in Inflammation and Cancer » à Kaunas (Lituanie), le 14 septembre 2018 lors d'une session « Etat de l'art ».
 
Prévenir le cancer gastrique
L’étude montre qu’une stratégie « Test & Treat » comprenant l’utilisation des tests respiratoires à l’urée marquée, recommandée en Espagne, est aussi efficace mais aussi moins chère et a un meilleur coût-efficacité que la stratégie utilisant uniquement l’endoscopie. Elle a également un meilleur coût-efficacité que la stratégie utilisant le traitement symptomatique des patients dyspeptiques. En outre, cette stratégie semble également avoir un meilleur coût-efficacité pour prévenir le cancer gastrique.
 
Contact presse :
Pascal Fruit
Mayoly Spindler, Pascal.fruit@mayoly.com
http://www.mayoly-spindler.fr

 


Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « ACTUALITÉ »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 58 millions de vidéos vues, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2018 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact