En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › ACTUALITÉ

Même malade tout est possible avec Pierre-Louis Attwell

Press Tv News - Acteurs de Santé - vendredi 15 juin 2018
par Gaël de Vaumas

 
Diagnostiqué d’une maladie de Crohn à 16 ans, Pierre-Louis Attwell a toujours eu un rêve : prendre le départ de la Solitaire du Figaro.
 
Ce passionné de voile de 21 ans, moniteur au Club Nautique de Honfleur, participera à cette course au large, du 26 aout au 16 septembre, qui se déroule du Havre à Saint-Gilles-Croix-de-Vie en passant par la baie de Saint-Brieuc et Ria de Muros-Noia (Espagne). Pierre-Louis s’est fixé un double défi à la fois sportif et solidaire, « profiter de cette course pour sensibiliser le grand public à la maladie de Crohn, en collaboration avec l’afa, l’Association François Aupetit » et montrer que « malgré la maladie, tout est possible ». Ce projet est soutenu par Mayoly Spindler, laboratoire spécialisé en gastroentérologie.
 
Rendez-vous le 15 juin pour la « Le Havre Allmer Cup »
Il sera au Havre sur la ligne de départ de la « Le Havre Allmer Cup », 4ème épreuve du Championnat de France Elite de course au large, au cours de laquelle une trentaine de concurrents s’affronteront pendant une semaine, du 15 au 24 juin, à deux mois du point d’orgue de la saison, la Solitaire du Figaro. Au programme des navigateurs solitaires : un parcours au large avec 3 nuits en mer, des manches côtières et des parcours tactiques. « Cette année, nous entamerons la semaine de compétition par un grand parcours au large, 400 milles nautiques, sur le terrain de jeu de la 1e étape de la Solitaire Urgo Le Figaro. Au départ du Havre, la flotte traversera la Manche vers l’Ile de Wight, longera les côtes anglaises avant de redescendre en direction des îles anglo-normandes pour revenir au Havre et disputer les parcours côtiers », indique Françis Le Goff, directeur de course de la « Le Havre Allmer Cup ».
En savoir plus > ICI
 
Avoir une hygiène de vie saine et bien se préparer pour la course
Pierre-Louis Attwell pratique la voile depuis l’âge de 7 ans. Faire de la course au large a toujours été un rêve. « Quand on est atteint de la maladie de Crohn et qu’on s’apprête à faire de la course au large sur plusieurs jours, cela nécessite une bonne préparation en amont. Avec mon gastro-entérologue, il faut trouver les solutions les plus simples pour moi et les plus sécurisantes pour la maladie. J’ai une maladie de Crohn assez stable qui me permet de réaliser cette formidable expérience », déclare-t-il.
Voir l’interview > ICI
 
Une maladie que l’on sait traiter mais dont on ne guérit pas encore
« La maladie de Crohn est une maladie de l'inflammation de l'intestin qui peut toucher toutes les parties de l’intestin – de la bouche jusqu’en bas, le petit, le haut et le gros intestin. On ne sait pas encore la guérir et on ne connait toujours pas les causes exactes de la maladie. Les patients les plus touchés ont entre 15 et 35 ans. La maladie frappe à un âge où se construisent carrière professionnelle et vie amoureuse, l'accepter est un challenge plus ou moins long », indique le Professeur Laurent Peyrin-Biroulet, gastro-entérologue, hépatologue, CHRU Nancy.
Voir son interview > ICI
 
De plus en plus de jeunes concernés par la maladie de Crohn
Selon Alain Olympie, directeur de l’afa, Association François Aupetit, « 70% des nouveaux cas de la maladie de Crohn concernent les jeunes de 12 à 25 ans. A l’association, nous recommandons à ces jeunes patients de s'inscrire dans une stratégie de vie. Cela implique une meilleure hygiène de vie, mais aussi d’apprendre à parler de leur maladie avec leur entourage et à adapter leur quotidien à tous les épisodes de leur maladie ».
Voir son interview > ICI
 
Seul avec un Crohn lors de La Solitaire du Figaro
« A l’afa, nous sommes impressionnés du défi que s’est lancé Pierre-Louis Attwell, ce jeune malade de Crohn qui a décidé de prendre le départ de La Solitaire du Figaro. Alors que nous recommandons à l’association de ne jamais rester seul avec la maladie, il va tenter cet exploit et se retrouver seul en mer. C’est un message formidable pour tous les jeunes qui n'osent pas sortir de chez eux. C'est un défi que l'afa ne peut que soutenir », affirme Alain Olympie, directeur de l’afa, Association François Aupetit.
Voir son interview > ICI
 
Le vrai défi pour Pierre-Louis est le retour à une vie normale
« Pour ces jeunes qui ont décidé d’accomplir un exploit, l’objectif est qu’ils fassent tout pour retrouver une vie normale. Le grand défi de la prise en charge par le médecin, le patient, l’infirmière et l’association de patients est que ces jeunes puissent mener la même vie sociale et professionnelle qu'avant le diagnostic de leur maladie », ajoute le Professeur Laurent Peyrin-Biroulet, gastro-entérologue, hépatologue, CHRU Nancy.
Voir son interview > ICI
 
Donner envie aux malades de Crohn de réaliser leurs rêves
Mayoly Spindler a décidé de soutenir le projet de Pierre-Louis Attwell. « Nous avions trois objectifs à travers cette démarche de soutien : permettre à Pierre Louis de réaliser son rêve. C’est chose faite ! ; contribuer à parler de la maladie de Crohn et des patients qui en souffrent pour sensibiliser le grand public et faire valoir le travail remarquable réalisé par l’afa auprès des patients et de leur famille ; et donner de l’espoir aux patients, leur donner envie de se lancer des défis, de réaliser leurs rêves », déclare Fabienne Pioch-Laval, Mayoly Spindler.
Voir l’interview > ICI 
 
En savoir plus :
Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « ACTUALITÉ »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 58 millions de vidéos vues, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2018 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact