En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › ACTUALITÉ

Avec du pso, jusqu’à 31% de bonheur en moins !

Press Tv News - Acteurs de Santéress Tv News - Acteurs de Santé - jeudi 26 octobre 2017 - Mis à jour le 14 novembre 2017
par Gaël de Vaumas

Voir l'interview de Meik Wiking > ICI

A l’occasion de la journée mondiale du psoriasis qui a lieu dimanche 29 octobre, LEO Pharma présente, en partenariat avec les associations de patients France Psoriasis et PSO Contact, la première étude internationale consacrée à l’impact du psoriasis sur le bonheur. 
Menée auprès de plus de 120 000 personnes dans 184 pays, en coopération avec le Happiness Research Institute, l’étude qui a réuni 2 482 patients français met en lumière l’impact du psoriasis sur le bonheur des patients. Le psoriasis, maladie chronique de la peau, touche près de 3 millions de personnes en France.

PsoHappy, la première application qui mesure l’impact du psoriasis sur le bonheur
Au global, le niveau de bonheur est réduit chez tous les patients atteints de psoriasis : d’environ 10% chez ceux qui ont un psoriasis léger à modéré et de 31% chez les patients atteints de psoriasis sévère. « Utiliser une application mobile comme PsoHappy est intéressant pour quantifier le niveau de bonheur et montrer l’impact du psoriasis dont on sait qu’il a des conséquences sociales, professionnelles et sentimentales extrêmement importantes sur les patients », indique Lionel Reichardt, Le Pharmageek. « Si le digital ne nous apporte par le bonheur, voire même parfois contribue à créer un écart dans notre vision du monde à travers les réseaux sociaux, il peut y contribuer : des applications peuvent aider à créer du lien, à donner confiance, à coacher, à changer les comportements. Le digital peut aider aussi à regarder la vie autrement », poursuit-il.

Voir l'interview de Lionel Reichardt > ICI 

Les femmes plus affectées que les hommes
« En France, on observe que les femmes sont plus sévèrement touchées que les hommes. Elles sont également plus stressées et plus solitaires », indique Meik Wiking, CEO du Hapiness Research Institute. L’étude PsoHappy montre en effet que les femmes atteintes de psoriasis ont un niveau de bonheur inférieur à celui des hommes souffrant de cette même maladie. Elles ressentent davantage de stress et plus encore en France : 77% se disent souvent stressées contre 63% des hommes. L’estime de soi est aussi très affectée : seulement 17% des femmes souffrant de psoriasis ont une image positive d’elles-mêmes contre 38% pour les hommes. Et seules, 36% des femmes se sentent comprises par leurs ami(e)s proches contre 43% des hommes.

Les Français atteints de psoriasis sont 54% plus stressés ! 
Les Français présentent le niveau de stress le plus élevé de l’ensemble des pays interrogés. Parmi les émotions et expériences quotidiennes - positives comme négatives - la détresse est le sentiment le plus prédominant pour caractériser les personnes souffrant de psoriasis. Les Français, et les femmes en particulier, atteints de psoriasis expriment « mal vivre » leur psoriasis. Seulement 17% des femmes françaises se sentent bien ; 20% ont confiance en elles et 59% ressentent un sentiment d’inutilité. Le sentiment d’isolement et de solitude est également exacerbé quand on vit avec du psoriasis : 34% des Français interrogés se sentent seuls. Ils partagent aussi le sentiment d’être incompris par leurs proches ; seulement 36% des femmes affirment que leurs amis proches savent ce que signifie vivre avec du psoriasis

En France, un accès facile au professionnel de santé
90% des Français interrogés affirment avoir facilement accès à un professionnel de santé (contre 69% pour l’ensemble de l’étude). Contrairement aux autres pays du monde, les patients français consultent en majorité leur médecin traitant (57%), puis leur dermatologue (34%). Ces résultats mettent en lumière la spécificité du parcours de soins français. Toutefois, les patients expriment une certaine insatisfaction quant à la relation entretenue avec le professionnel de santé : seulement 53% affirment que celui-ci comprend l’impact du psoriasis sur leur bien-être ; 37% pensent que les médecins ne prennent pas suffisamment leur psoriasis au sérieux et 65% se disent ne pas être suffisamment informés sur les différents traitements.

A quand une grande campagne nationale d’information sur le psoriasis ?
86% des patients interrogés en France considèrent qu’on ne parle pas assez de psoriasis alors qu’en moyenne, ce chiffre atteint 74% sur l’ensemble des pays interrogés. Roberte Aubert, présidente de l’Association France Pso appelle à « l’organisation d’une campagne nationale d’information afin de lutter contre les idées reçues comme sensibiliser à l’aspect non contagieux du psoriasis, de transformer le regard de l’autre par rapport à la maladie et de mieux informer les patients et les familles sur la prise en charge du psoriasis. »

Télécharger la synthèse > ICI
http://www.leo-pharma.fr
https://francepsoriasis.org 

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « ACTUALITÉ »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 56 millions de vidéos vues au 1er octobre 2017, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création en 2010.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2017 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact