En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › ACTUALITÉ

Cancer, VIH, Hépatite, pouvoir agir

Press Tv News - Acteurs de Santé - Visite Actuelle - vendredi 31 mars 2017
par Gaël de Vaumas

Élève brillant, il intègre à la fin des années 80 l’agence de publicité Ogilvy. « J’ai eu la chance de pouvoir travailler avec des personnes qui ont cru en moi. Cette agence m’a donné tous les moyens pour réussir jusqu’au début des années 2000 ». Eric a alors à peine 40 ans, sa vie bascule. « Je suis rattrapé par la réalité de la vie : Cancer, VIH, Hépatite. Et là, au lieu de gérer ma croissance professionnelle, j’ai dû gérer ma décroissance sociale », se souvient-il

Un endroit pour apprendre, comprendre, analyser
« Mon parcours se résume entre un « avant » et un « après ». Cette situation est d'une extrême violence. À partir de ce moment, je n'ai pas pu trouver d'endroit pour apprendre, comprendre, analyser ce qu’était devenue ma vie. Il fallait que je lutte contre mes maladies en faisant face à des interlocuteurs souvent indifférents. Je me suis alors posé la question de savoir comment transformer ma faiblesse en force en connaissant mes maladies et comment vivre avec. Eric découvre : l’« empowerment », il s’agit d’un terme anglo-saxon qui n’a d’ailleurs pas de traduction française consacrée. Certaines terminologies renvoyant plus ou moins au même sens reviennent dans la littérature francophone : « pouvoir d’agir ». Le principe est un processus ou une approche qui vise à permettre aux individus, aux communautés, aux organisations d’avoir plus de pouvoir d’action et de décision, plus d’influence sur leur environnement et leur vie. Cette démarche est appliquée dans nombre de domaines : le social, la santé, l’économie, la politique, le développement, l’emploi, le logement et s’adresse très souvent aux victimes d’inégalités sociales. Chaque individu, chaque communauté, où qu’il se situe dans l’échelle sociale possède un potentiel, des ressources et doit pouvoir utiliser celles-ci pour améliorer ses conditions d’existence et tracer la route vers plus d’équité. 

Devenir un acteur de santé
Eric Salat découvre l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC). « Grâce à l’université des patients, les malades chroniques deviennent experts de leur pathologie et acteurs du système de santé ». Il rencontre sa fondatrice, Catherine Tourette-Turgis, professeur en pédagogie à l’UPMC, et prend connaissance de la première offre de formation diplômante française en éducation thérapeutique ouverte aux malades. « L’Université des patients est un dispositif pédagogique innovant qui consiste à intégrer des patients-experts issus du monde associatif dans les parcours universitaires diplômants en éducation thérapeutique. L’UPMC a obtenu le soutien de la faculté de médecine de l’université en 2010 ». « J’ai commencé à réfléchir à cette question dans les années 97 car je participais aux universités VIH lorsque j’enseignais à l’université de Californie. J’ai poursuivi mon travail en construisant d’autres parcours universitaires diplômants ouverts aux malades, en éducation thérapeutique, DU (Diplôme Universitaire), Master, formation en e-learning de 40 heures et parcours doctoral grâce à un adossement scientifique et une convention avec le centre de recherche sur la formation du conservatoire national des arts et métiers », précise Catherine Tourette-Turgis.

La puissance de la parole des usagers
Eric Salat travaille depuis 2015 sur un projet de diplôme de « démocratie en santé » qui a été lancé cette année. « J'en attends une montée en puissance de la parole des usagers du système de soins de façon plus démocratique. C'est un projet fascinant qui représente l'aboutissement de longues années de travail. Ce diplôme doit donner la capacité à des gens de bonne volonté d’apprendre dans la bienveillance à changer une société autour de soi au travers du passage à la formation et de l’information. Pour moi, cette démarche est l’essence même de ma vie, elle m’a rendue ma fierté rapport à tout ce que j’ai connu et surtout, je n’oublie pas que je suis un survivant » !

Gaël de Vaumas

http://www.universitedespatients.org


Volet perso
Pour la musique ? « Plutôt classique sacrée, Requiem  et la variété française : Jacques Brel et la nouvelle génération qui savent mêler les textes et la langue ».

Pour la lecture ? « Passionné d’histoire, je passe mon temps a chercher les livres traitants des différents aspects de l’histoire ».

Votre acteur préféré ? «  C’est une actrice : Carole Bouquet » !

Pour la réincarnation  ? « En un chien, mon chien, un Dalmatien ! En même temps j’espère qu’elle n’existe pas, vous imaginez tous ce monde ! je n’ose pas penser aux nombre de crétins réincarnés » !

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « ACTUALITÉ »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 56 millions de vidéos vues au 1er octobre 2017, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création en 2010.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2017 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact