En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › L'INVITÉ DU MOIS

Attention, vous êtes peut-être assis sur un cancer !

Press Tv News - Visite Actuelle - jeudi 9 novembre 2017 - Mis à jour le 14 novembre 2017
par Gaël de Vaumas

Le Dr Eric Vaillant est Président du comité de pilotage du Colon Day, 8ème Journée de prévention et de dépistage du Cancer du Côlon réalisée dans le cadre de Mars Bleu.

Après avoir débuté ses études à la faculté de Lille, il termine son deuxième cycle à l’Hôpital BICHAT à Paris puis réussit l’internat de Lyon où il passe 5 ans en formation. Ensuite, il est pendant 2 ans assistant responsable de la cancérologie à l’Hôpital de Vienne et obtient  le DESC de cancérologie, qui lui permet de prendre en charge les patients atteint de cancer digestif.

« J’ai voulu revenir dans ma région d'origine à Lille, où je me suis installé avec ma femme qui est également médecin ». Éric Vaillant a gardé son physique d’ado avec un petit air d'acteur américain et un sourire enfantin. « Mon père était fonctionnaire aux services fiscaux et ma mère, femme au foyer, rien à voir avec le monde médical », souligne-t-il. «C'est par conviction que j'ai commencé cette activité, pour son contact avec les gens, ce qui en fait la particularité. Nous sommes au quotidien et en permanence avec des personnes. Nous nous occupons d’elles, nous nous intéressons à leurs problèmes, on essaie ensemble de trouver des solutions. C'est surtout ce côté de la profession qui me plaît, tout comme mais aussi le côté scientifique et technique ».

Le deuxième cancer le plus fréquent
En France, le mois de mars est celui de la mobilisation contre le cancer colorectal, sujet tabou et l'un des cancers les plus fréquents et les plus meurtriers mais qui, détecté à temps, se guérit dans 9 cas sur 10. Il est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme et le troisième chez l'homme. Chaque année, plus de 40 000 nouveaux cas sont déclarés. En France, il est responsable de près de 17 000 décès par an et touche plus fortement les populations au-delà de 50 ans. Même si le taux de mortalité du cancer colorectal a baissé de 21% en 20 ans grâce, notamment, à une meilleure prise en charge thérapeutique, il est essentiel de poursuivre les efforts en matière de dépistage et de détection de la maladie

Des consultations gratuites le 1er mars
Le Colon Day, soutenu notamment par Merck, est organisé par Conseil National Professionnel d’Hépato Gastro entérologie qui représente l'ensemble de la profession. Partout en France, les médecins gastro-entérologues proposent des consultations gratuites à l’occasion du lancement de Mars Bleu. « La lutte contre le cancer colorectal constitue en France une priorité du Plan cancer 2014-2019 et représente un enjeu majeur de santé publique », rappelle-t-il.

Un manque d'information du grand public
L'objectif  de cette opération est d’informer les patients sur la fréquence de ce cancer et sur l'importance de consulter un spécialiste. « Malgré la mise en place du dépistage généralisé en France depuis 2008, son incidence stagne et la mortalité a peu baissé par  manque d'information du grand public et d'une prise de conscience collective insuffisante, et donc de dialogue avec son médecin. Le cancer du côlon peut être évité lorsqu'il est dépisté, ses chances de guérison passent alors de 20 à 90 % ».

« Nous insistons sur le fait de faire un test de dépistage tous les deux ans après 50 ans. Si il existe des symptômes intestinaux. C’est important de  faire une coloscopie pour ne pas passer au travers, car sans le savoir, vous êtes peut-être assis sur un cancer », conclut-il.

Gaël de Vaumas

Voir son interview en vidéo :
www.acteursdesante.fr et www.webtv-cancercolorectal.fr

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « L'INVITÉ DU MOIS »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 58 millions de vidéos vues, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2018 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact