En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK

 › L'INVITÉ DU MOIS

Rentre s'il te plaît, j'ai un cancer

Press Tv News - Acteurs de Santé - vendredi 20 mars 2015 - Mis à jour le 13 février 2016
par Gaël de Vaumas

"A 37 ans, mes enfants ont quatre et sept ans. Je découvre un matin, en prenant ma douche, sous mon sein, une petite boule. Mon mari me conseille d’aller voir un médecin, "on se sait jamais".

« Je ne savais pas quoi faire après mon bac que j'ai raté une première fois. Je mettais tellement d'ambiance qu'ils m'ont demandé de revenir pour une deuxième année ! », dit-elle en éclatant de rire. Elle réussit son bac et poursuit des études à l'école du Louvre. « Le premier cours portait sur l'Art Oriental. je me suis dit : mais qu'est-ce que je fais ici ! Puis, un jour, un professeur m'a demandé d'acheter un bénitier à Drouot. Et là, c'est la révélation ! Je découvre un monde qui bouge, j'ai trouvé ma voie et j’y reste 18 ans ! » Il faut dire que Catherine est une belle blonde, avec un physique qui a des petits airs de Petula Clark, la célèbre chanteuse des années 60, toujours prête à rire, d'un rire enfantin, cristallin. Comment peut-on imaginer un instant en la voyant aujourd'hui, magnifique, qu'elle a été touchée deux fois par le cancer ?

"C'est pas bon"
« A 37 ans, mes enfants ont quatre et sept ans. Je découvre un matin, en prenant ma douche, sous mon sein, une petite boule. Mon mari me dit d’aller voir un médecin, « on ne se sait jamais », lui conseille-t-il. Le médecin recommande de l’enlever. « Une petite journée » lui avait dit le médecin, « c'est rapide et indolore. » S'ensuit l'analyse du kyste. « Nouveau rendez-vous, la salle d'attente, le silence, une petite angoisse quand même », avoue-t-elle. Le médecin arrive, ne sourit pas, la précède dans son bureau, s’assoie, secoue la tête et dit : « C'est pas bon. »

J'ai fait une très grosse dépression
« Mon cerveau ne suit pas : ça veux dire quoi « c'est pas bon » ? Réponse du médecin : « la tumeur est maligne, c'est un cancer. » « Et ma terre s'est arrêtée de tourner. J'appelle mon mari : « rentre s'il te plaît, j'ai un cancer ». S'en suit une chimiothérapie puis une reconstruction. « Tout allait bien, et puis rechute, re-traitements pendant cinq ans. Pendant ces cinq années, j'ai fait une très grosse dépression parce que c'est "l'après" qui est difficile, une fois que le médecin vous dit vous que êtes en rémission. Rentrez chez vous, on va se voir tous les trois mois et ensuite tous les six mois. Ce qui me gêne, c'est qu'il ne me dit pas : « vous êtes guérie ! » À ce moment là, vous vous retrouvez toute seule avec votre angoisse de rechuter. Quand le monde s'écroule deux fois de suite, vous vivez dans la hantise de la troisième fois. En 2008, le médecin m'annonce une rémission totale. J'arrête le traitement. »

Plus d'un cancer sur deux est guéri
« Mes enfants ont grandi, j'étais une « Geek ». J'ai regardé ce qui se faisait sur Internet, les forums des sites d'information, et je me suis dit, pourquoi n'aurais-je pas un blog ? » Catherine Cerisey commence un matin toute seule devant son ordinateur. Aujourd'hui, son blog comptabilise plus d'un million de pages vues. Elle avoue ne plus avoir tellement de temps pour écrire tous les jours.
Avec son amie Giovanna Marsico, elle a créé une entreprise pour accompagner les acteurs de santé avec une approche "patients". Elle conclut en disant : « Aujourd'hui, ce n'est pas un parcours de soins, c'est un parcours de vie. Avant, vous aviez un cancer, vous étiez mort dans un délai de six mois à un an. Aujourd'hui, le cancer est en passe de devenir une maladie chronique. Plus d'un cancer sur deux est guéri. Il faut accompagner les gens dans ce parcours de vie. »
« Ma mère est un héros, mon héros ! », clame son ado de fille, la gorge serrée, quand même…

Côté perso

« Pour la musique, je suis plutôt Pop Rock » - « Pour la lecture, je suis très Web « - « Le mot que j'aime c'est : « Je t'aime » - « Le mot je déteste, c’est : « Courage » - « Le son que j'aime particulièrement, « C'est quand ma fille claque la porte entre le soir ! » - « Pour un billet de banque, une femme, Giovanna Marsico, c''est mon associée » - « J'aimerai bien être incarnée en « Biscotte », c'est mon chien, un yorkshire nain, lui, il a une vie de rêve ! » - « Ce que je dirais à un jeune de 20 ans, C'est ce que je dis à mes enfants tous les jours : « profite de la vie, Enjoy ! » - « Si Dieu existe ? j'aimerais qu'il me dise : « Bravo ! »

Pour en savoir d'avantage : https://catherinecerisey.wordpress.com

Pour suivre l'actualité en direct → Inscrivez-vous dès maintenant !
Les autres publications « L'INVITÉ DU MOIS »
Edito
Tous acteurs de santé !
Avec plus de 56 millions de vidéos vues au 1er octobre 2017, notre site "acteurs de santé" enregistre une progression que nous ne pouvions imaginer à sa création en 2010.

Depuis, les visiteurs ont pu visionner des témoignages d'experts, de patients, d'aidants, de scientifiques et d'industriels. La rigueur de nos sujets et l'indépendance de nos reportages ont été reconnues par la norme HealthOnNet (HON).

Nous tenons à remercier "les acteurs de santé" qui ont donné de leur temps pour répondre à nos questions et les chercheurs de la Fondation HON pour la pertinence de leurs remarques.Nous voulions délivrer au plus grand nombre des informations de qualité, le score des visites est la réponse que nous attendions.

Gaël de Vaumas.
Copyright 1998/2017 © Press Tv News - Tous droits réservés - Informations légales - Contact